Actualités
<< Retour à la liste
13/12/2007
Menton... un peu d'histoire  - La cité des fruits d'or
Menton… de la petite cité d’agrumiculteurs du XIXe siècle à la ville d’aujourd’hui, que de transformations, …et que de risques d’être bétonnée et défigurée ! Pourtant, Menton a su garder sa beauté, sa simplicité, sa fraîcheur, ses coins de verdure, et une architecture recherchée. Un décor mêlé d’ancien et d’un moderne de qualité. Elysée Reclus pourrait encore aujourd’hui parler de la « Perle de la
France ». Des années plus tard, le « douillet Menton » dont parle Alexandre Soljénitsine dans ses romans a toujours ses attraits.
Aujourd’hui encore, les connaisseurs préfèrent Menton à d’autres cités de notre chère Riviera, peut-être plus huppées, même si toutes ont leurs charmes et leurs avantages.
Ces attraits se sont renouvelés par la découverte des joies de l’été. Aujourd’hui, il est bien loin le temps où l’on croyait qu’il était à tous coups mortel de se baigner au mois d’août, comme le relate Emmanuel Otto dans ses souvenirs, où il dépeint Menton dans les années 1920 :
« Jamais, au grand jamais, on ne se baignait au mois d’août. Un proverbe mentonnais, oublié depuis bien longtemps, achevait de décourager les plus téméraires :
« Qù se bagna d’aoust, nou béu pu de vin nou » .
« Qui se baigne en août ne boira plus de vin nouveau » ! (« La Sirène de Cabbé », Ed. Amalthée, 2007).

Les anciens avaient raison d’être prudents : mais comme l’on sait aujourd’hui comment se baigner sans risquer l’hydrocution… rien ne s’oppose plus aux baignades du mois d’août ! Cela dit, gare aux coups de soleil des premiers jours de plage…
Au début du XXe siècle, ni les touristes, ne recherchant que la douceur des hivers mentonnais, ni les Mentonnais eux-mêmes, n’envisageaient l’essor futur du tourisme balnéaire d’été. Voilà pourquoi nos chers « anciens palaces » ont si peu de terrasses – mais cela n’enlève rien à leur majesté. Les riches ladies anglaises séjournant à Menton, sortant sous des ombrelles raffinées, n’auraient pour rien au monde exposé leur silhouette au plein soleil de l’hiver, et encore moins à celui de l’été. Pour vous qui visitez ce site internet aujourd’hui, pour l’immense majorité d’entre vous, il s’agit de trouver un logement permettant de profiter de la luminosité de notre belle cité. Il est plutôt rare que l’on nous demande une exposition « sans soleil ». Cela dit, tous les goûts sont dans la nature, fort heureusement.
Alors, quoi que vous cherchiez, contactez-nous, rencontrons-nous… et nous vous aiderons à trouver ce qui vous correspond !
L’Agence Thalassa.

 
Rechercher une référence       
Inscription à la newsletter       
Actualités
Trouver
l'agence